libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > [DEBATS] Nouveaux droits de l’Homme > Vidéo-surveillance : « un fiasco complet » ?

Vidéo-surveillance : « un fiasco complet » ?

samedi 6 septembre 2008

La vidéo-surveillance heurte à juste titre la morale de tous ceux qui tiennent le droit à l’opacité (voir l’article) comme un droit de l’Homme essentiel en ce début de XXI° siècle, droit pourfendu dans la négligence ludique générale par les technologies les plus répandues (téléphone portable, GPS…) et, bien évidemment, par la télésurveillance. Et si, en plus, cette dernière s’avérait complètement inefficace et abominablement coûteuse, déviant des sommes énormes qui seraient mieux utilisées pour d’autres moyens dans la lutte contre les délinquances ?

La télésurveillance urbaine est supposée prévenir la délinquance et aider à l’élucidation des délits. À l’heure où notre Ministre de l’Intérieur projette de multiplier par trois le nombre de caméras, il faut lire l’article de Noé Le Blanc dans la dernière livraison du Monde Diplomatique. On y apprend notamment que les études sérieuses faites dans le pays le plus vidéo-surveillé d’Europe, le Royaume-Uni (plus de quatre millions de caméras !), concluent à un échec et même à un « fiasco complet » [1].

Et il n’est peut-être même pas sûr que la masse et l’embouteillage des données recueillies permettent de lui suspecter un autre usage, celui que craignent les partisans des droits de l’Homme : le flicage de la population. J.-L. B.

Notes

[1] Le résultat le plus significatif est l’absence de corrélation entre le nombre de délits élucidés et le nombre de caméras implantées dans un secteur

Répondre à cette brève

2 Messages de forum









Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP