libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Actualités, analyses, réflexions, commentaires

Actualités, analyses, réflexions, commentaires

Dernier ajout – vendredi 5 septembre 2014.
actualités, débats, commentaires, prises de position

Dans cette rubrique, on traite, si possible de façon prospective, des problèmes que pose l’actualité politique, culturelle et sociale.

0 | 10 | 20 | 30







  • Neuvième planète : ils la cherchent dans les tapisseries médiévales

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/1/9/e/19e60056ba_124500_neuvieme-planete-cherchent-tapisseries-medievales.jpg
    15 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Système solaire, neuvième planète, tapisseries, planète neuf, planète 9, moyen-âge, comètes, astéroïdes, trajectoire des astéroïdes, trajectoire, orbite, objet de la ceinture de Kuiper, tapisserie de Bayeux, astrophysicien, phénomène astronomique, observation astronomique, géante, archives, date
    Qui eût cru que de superbes tapisseries médiévales puissent bouleverser l'astronomie contemporaine ? En effet, les comètes qui se baladent dans ces broderies âgées de près de mille ans pourraient transformer nos connaissances sur le Système solaire en nous dirigeant vers l'énigmatique (...)
  • SpotMini, le robot chien de Boston Dynamics, bientôt commercialisé

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/3/0/9/30975e1d12_124592_spotmini-boston-dynamics-01.jpg
    15 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — robotique, Boston Dynamics, SpotMini, AlphaDog, Google DeepMind, Google, Massachusetts Institute of Technology, DARPA, robot humanoïde, robot quadrupède, Softbank, robot chien, robot Atlas
    Boston Dynamics a enfin annoncé un projet commercial pour l'un de ses robots. Après un quart de siècle d'activité, l'entreprise va en effet commercialiser sont premier produit, en l'occurrence le quadrupède SpotMini, promis à la vente l'an (...)
  • Les bébés préfèrent écouter les autres bébés que leurs parents

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/d/4/6/d468fde728_124598_bebe-langage.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Bébé, enfant, langage, apprentissage, babillage, son, vocalise, voix, parent, vocalisation, parler-bébé
    On savait déjà que les bébés préfèrent que les adultes leur parlent avec une voix haut perchée plutôt qu'avec une voix normale. Mais ils sont encore plus intéressés par les vocalises des autres bébés.
  • Roborace : la voiture de course autonome affronte un pilote humain

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/4/e/f/4ef1eec79e_124572_2018-05-14-120605.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — voiture, intelligence artificielle, voiture de course autonome, Voiture autonome, Roborace, devbot, Ryan Tuerck, Formule E, Formule Drift
    À l'occasion du grand prix de Formule E de Rome, Roborace a confronté sa voiture de course autonome à un pilote professionnel. Qui gagne ?
  • Un matériau biosourcé plus résistant que la soie d’araignée

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/6/1/3/6131b05a39_124516_materiau-biosource-resistant-soie-araignee.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — physique, soie d'araignée, araignée, résistance des matériaux, nanofibres de cellulose, nanotechnologies, KTH Royal institute of technology, interactions supramoléculaires, Eau, À la Une
    La soie d'araignée est incroyablement résistante. Et certains cherchent, avec plus ou moins de réussite, à la produire artificiellement. Mais des scientifiques suédois affirment aujourd'hui avoir fait mieux encore avec un matériau biosourcé à base de (...)
  • L'IA Google DeepMind plus douée que les humains pour s'orienter

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/d/6/4/d6423c219f_124510_deepmind-realit-virtuelle.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — intelligence artificielle, Google, Google DeepMind, Deepmind, casque de réalité virtuelle, AlphaGo, apprentissage profond, deep learning, cellule de grille
    DeepMind, la filiale de Google spécialisée en intelligence artificielle, a réussi un petit exploit : réaliser un programme plus efficace qu'un humain pour se déplacer dans un univers virtuel. Leur étude système a développé une représentation de l'espace similaire à celle des « cellules (...)
  • Comment la tour de Pise a résisté aux tremblements de terre

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/0/4/a/04a29e0688_124498_tour-penchee-pise.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — physique, tour de Pise, sismologie, tremblements de terre, résistance aux tremblements de terre, interaction dynamique sol/structure, données géotechniques, données structurelles, données sismologiques, alluvions
    La tour de Pise penche. Elle vacille même pourrait-on dire. Mais elle a déjà résisté à plusieurs tremblements de terre qui ont secoué la région depuis sa construction. Des chercheurs pensent avoir compris comment.
  • Changement climatique et théorie de Milankovitch : une prédiction confirmée

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/2/4/0/2402afe504_124467_painted-desert-badlands-tawa-point-trias-arizona-finetooth-wikipedia-cc-by-sa-30.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — climatologie, cycles de Milankovitch, bélemnite, paléontologie, géochimie, Crétacé, jurassique, carbone, océan, mésozoïque, parc national de Petrified Forest, forêt pétrifiée, Painted Desert, arizona, Paul Olsen, Triassic Park, cratère, Manicouagan
    Des forages dans le Parc national de la forêt pétrifiée de l'Arizona ont permis de dater des couches de terrain du Trias tardif d'il y a environ 215 millions d'années. Ces couches gardent la mémoire des cycles climatiques de Milankovitch liés aux modifications des mouvements de la (...)
  • Sciences : peut-on publier n'importe quoi dans L'Express ?

    14 mai, par Patrick Michel — L'Express, ,

    Publié le 26 avril dernier sous le titre « Pourquoi Bourdieu avait tort ? », un article signé Laurent Alexandre prétend invalider les travaux du sociologue en neuf paragraphes. Une prouesse rendue possible par l'instrumentalisation de recherches récentes présentées de façon fallacieuse dans un article pseudo-scientifique cachant mal ses objectifs politiques : défendre une certaine vision de l'éducation, en l'occurrence celle du gouvernement actuel – heureux hasard.

    Commençons par présenter l'auteur de cet article, Laurent Alexandre, tout à la fois chirurgien urologue de formation et diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris, d'HEC et de l'ENA [1]. Sa formation explique peut-être qu'il ait rencontré bien plus de succès comme entrepreneur que comme scientifique : il fut l'un des fondateurs du site Doctissimo, dont la vente au groupe Lagardère en 2008 pour 139 millions d'euros augmenta sensiblement sa fortune. Depuis, il dirige une société spécialisée dans le séquençage de l'ADN, dine au club « Le Siècle » et donne des conférences à des tarifs prohibitifs [2]. Ce curriculum vitae associé à son intérêt pour le transhumanisme et ses discours mêlant prophéties et scientisme béat avec une outrance bien faite pour attirer les clics [3] lui assurent une activité de chroniqueur à L'Express, au Huffington Post et au Monde, ainsi que des apparitions régulières à la télévision et à la radio [4]. La légitimité conférée par cette activité médiatique régulière explique sans doute le prix exorbitant des conférences de cet énarque-séquenceur d'ADN ; à moins que ce ne soit le contraire. Pour compléter ce pédigrée, notons les engagements politiques d'Alexandre Laurent, ancien secrétaire national du parti ultralibéral d'Alain Madelin qui jugeait en 2017 qu'« Emmanuel Macron est le seul homme politique français à comprendre l'essor des technologies du futur » (Le Parisien, avril 2017).

    Dans son article du 26 avril, l'urologue-businessman écrit : « Les travaux récents de Robert Plomin et de Suzanne Swagerman montrent que la causalité est l'inverse de ce que Bourdieu imaginait. Ce n'est pas parce qu'il y a des livres dans les bibliothèques des bourgeois que leurs enfants sont de bons lecteurs, c'est parce qu'ils ont reçu un bon patrimoine génétique ». Un constat qui s'appuie sur les prétendus résultats de ces études : « On sait aujourd'hui que l'ADN détermine plus de 50 % de notre intelligence », ou encore « la part génétique explique 55 % de l'intelligence à 12 ans et 66 % à 17 ans ». Un constat qui prouve à l'évidence, selon Laurent Alexandre, la funeste erreur des recherches de Pierre Bourdieu, et en particulier celles réalisées avec Jean-Claude Passeron et présentées dans Les Héritiers et La Reproduction [5]. Et l'énarque millionnaire d'expliquer cette erreur par une « conception » plus générale que l'on retrouverait chez Bourdieu (et Passeron ?), et qui invaliderait toute son œuvre : une « « conception [qui] part du postulat qu'il n'y a pas de différence innée de capacités ».

    Fort du constat de l'inanité de ce postulat qu'il attribue sans vergogne à des auteurs qui ne l'ont jamais posé, l'entrepreneur-chroniqueur passe de la théorie à la pratique : « Que faire ? Se battre, et dynamiter le déterminisme génétique ! ». Vaste programme, dont l'application concrète est précisée par la suite : « Il faut maintenant développer les efforts pour les enfants ayant le moins bon patrimoine neurogénétique. C'est-à-dire accentuer la stratégie du ministre Blanquer ». Ces dernières phrases donnent la forte impression de révéler l'intention fondamentale de l'article : défendre une certaine politique éducative – celle du gouvernement actuel – en sous-entendant non seulement que cette politique prend en compte les difficultés que l'école actuelle pose aux enfants des classes populaires [6], mais également qu'elle s'appuie sur les indiscutables conclusions de La Science. Dans ces conditions, qui serait assez fou pour contester la politique du ministre Blanquer ?

    Certainement pas la direction de la rédaction de L'Express qui était sans doute passée à côté de la tribune publiée le 25 avril dans Le Monde, dans laquelle vingt « chercheurs en génétique, en neurobiologie, en études sociales ou philosophiques de ces disciplines » s'inquiétaient du « retour d'un discours pseudo-scientifique sujet à toutes sortes d'instrumentalisations : il existerait un “socle” génétique, important et quantifié, à l'origine de différences psychologiques entre les êtres humains, en particulier selon la classe sociale, les origines ou le sexe. » [7]. Les auteurs de cette tribune ont-ils des dons de prémonition, ou avaient-ils connaissance de l'article d'Alexandre Laurent que L'Express s'apprêtait à publier ? Plus simplement, peut-être avaient-ils lu l'article du même chirurgien-PDG publié dans le même hebdomadaire le 3 février dernier, dans lequel il se lamentait de voir que « des travaux récents pointent la moindre reproduction des personnes les plus intelligentes et la plus grande facilité pour les moins douées, grâce à notre système de solidarité, à se reproduire. ». Pour couper court à ces détournements, teintés d'eugénisme, de résultats scientifiques, les auteurs de la tribune du Monde affirment : « En fait, hormis les effets délétères de certaines anomalies génétiques, la recherche n'a pas pu à ce jour identifier chez l'humain de variantes génétiques ayant indubitablement pour effet de créer, via une chaîne de causalité strictement biologique, des différences cérébrales se traduisant par des différences cognitives ou comportementales. » En d'autres termes, les interactions entre le patrimoine génétique d'un individu et l'environnement dans lequel il évolue sont si fortes qu'il est impossible de distinguer des caractéristiques individuelles qui ne seraient liée qu'aux seuls gènes, indépendamment de l'environnement. Voilà donc une tribune qui invalide sans doute une bonne partie des chroniques d'Alexandre Laurent, et assurément celle publiée dans L'Express… le lendemain.

    ***

    Prétendant expliquer pourquoi Bourdieu avait tort, Laurent Alexandre démontre dans sa chronique que les articles de vulgarisation scientifique publiables dans L'Express sont dispensés d'honnêteté intellectuelle comme de rigueur scientifique, pourvu qu'ils présentent des caractéristiques aussi essentielles qu'un titre aguicheur, une attaque envers une figure intellectuelle (si possible de gauche), un point de vue politique dans la ligne du journal [8] et un soutien au gouvernement de la “start-up nation”. Si l'indigence de cette chronique est à imputer au penseur transhumaniste, comment oublier que sa publication n'a pu se faire qu'avec l'assentiment de la chefferie éditoriale de l'hebdomadaire ? On peut aussi poser la question d'un autre point de vue : si l'on est un chroniqueur “vulgarisateur” dont le talent consiste à mal camoufler ses prises de positions politiques derrière des controverses scientifiques factices, à quelle publication peut-on espérer vendre ses papiers ? Réponse : à L'Express, assurément.

    Patrick Michel


    [2] Selon L'Obs, une conférence d'Alexandre Laurent ne vous coûtera que de 5 000 à 12 000 euros.

    [3] Par exemple : « L'homme qui vivra 1000 ans est déjà né » (dans l'émission « Un soir à la tour Eiffel » sur France 2 en 2015).

    [4] Un relevé probablement non exhaustif depuis 2014 retrouve des passages sur Europe 1 (« Europe Soir » en mars 2014 et « Europe 1 Soir » en janvier 2017), France 2 (« Un soir à la tour Eiffel » en février 2015, « Hier, aujourd'hui, demain » en janvier 2017), France 5 (« C à dire » en mars et en octobre 2017, « C dans l'air » en février 2014 et décembre 2017), et Public Sénat (« Sénat 360 » en octobre 2017).

    [5] Publiés aux Éditions de Minuit, respectivement en 1964 et 1970

    [6] Dans cet article de Laurent Alexandre, la périphrase « les enfants ayant le moins bon patrimoine neurogénétique » désigne en effet les enfants les moins socialement favorisés. Pour s'en convaincre, il suffit d'une citation du paragraphe précédent : « La corrélation dérangeante entre pauvreté, environnement culturel, bagage génétique, capacités cognitives et QI reste taboue. Comme l'indique Franck Ramus, chercheur à Normale sup : “En moyenne, les personnes les plus défavorisées socialement sont aussi les plus désavantagées génétiquement.” ». Au passage, on notera que l'utilisation de cette citation de Franck Ramus n'est pas toujours celle qu'en fait Laurent Alexandre, puisque cette citation est tirée d'un long article du Monde où l'on peut lire, sous la plume des journalistes Pascale Santi et Sandrine Cabut, que « les neurosciences confirment que les difficultés matérielles nuisent au développement cérébral dès le plus jeune âge ».

    [7] Pour une autre critique des arguments fallacieux utilisés par Alexandre Laurent, voir cet article.

    [8] Pour faire simple, on pourra décrire cette ligne comme conservatrice, ce que l'article d'Alexandre Laurent est assurément puisqu'il défend l'idée que notre système social n'est inégalitaire que parce qu'il répercute des inégalités naturelles.

  • Drôle de Tech : Atlas pique un sprint, plongée dans une cellule souche, Top Gun et le tunnel d’Elon

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/a/3/a/a3a41b9d71_124542_allen-institute-main.jpg
    13 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Drôle de Tech, Elon Musk, tesla, The boring company, cellule souche, The Slow Mo Guys, robot Atlas, Boston Dynamics, Saab JAS 39 Gripen, À la Une
    Dans le viseur de Drôle de Tech cette semaine, le robot Atlas dévoile ses incroyables capacités de coureur, observez des cellules souches comme vous ne les avez jamais vues avant de glisser dans la peau d'un pilote de chasse puis de vous éclabousser de peinture et de finir en explorant le (...)
  • Dépistage gratuit du cancer de la peau du 14 au 18 mai

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/8/8/0/880c0a27f1_124506_depistage-cancer.jpg
    12 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — médecine, dermatologue, cancer de la peau, dépistage, mélanome, soleil, peau, maladie de la peau, sensibilisation, prévention, grain de beauté, photo-protection, SNDV, dépistage gratuit, dépistage gratuit du mélanome
    Trois cents médecins dermatologues proposent un télé-dépistage gratuit du cancer de la peau du 14 au 18 mai, à condition de prendre rendez-vous sur dermatos.fr La détection précoce du cancer cutané augmente les chances de guérison.
  • Notre top 5 de la semaine : de l'espoir de guérir la calvitie à l'amour de Bach chez les crocodiles

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/b/a/9/ba967ad907_124372_tombe-toutankhamon.jpg
    12 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Vie du site, crocodile, lutter contre la calvitie, Toutankhamon, bactéries résistantes, Longue Marche-8, crocodile du nil, crocodile mélomane, À la Une
    Guérir la calvitie : combien de fois nous l'a-t-on promis ? Voilà une solution de plus, découverte par hasard en observant les effets secondaires d'un médicament apparemment sans rapport avec la pousse des cheveux... Ce n'est pas par hasard, en revanche, que l'hypothèse d'une chambre cachée (...)

... | 12 | 24 | 36 | 48 | 60 | 72 | 84 | 96 | 108 |...

Site

Vous pouvez proposer un site à ajouter dans cette rubrique :


captcha


Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP