libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Actualités, analyses, réflexions, commentaires

Actualités, analyses, réflexions, commentaires

Dernier ajout – vendredi 5 septembre 2014.
actualités, débats, commentaires, prises de position

Dans cette rubrique, on traite, si possible de façon prospective, des problèmes que pose l’actualité politique, culturelle et sociale.

0 | 10 | 20 | 30







  • Mission Chang'e 4 : la face cachée de la Lune photographiée par la Chine

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/1/9/7/197127ec04_124754_lune-facecachee-lro-nasa.jpg
    20 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Chang'e 4, exploration lunaire, point de Lagrange, agence spatiale chinoise
    Le satellite relais Queqiao, lancé le 21 mai à destination de la Lune a rejoint son orbite. Avec cette mise à poste réussie, et sous réserve que l'antenne de 4,2 mètres de Queqiao se déploie correctement, la Chine peut maintenant préparer sereinement le lancement du rover lunaire Chang'e 4 (...)
  • IBM Project Debater : cette IA peut débattre avec les humains

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/5/b/e/5be3732d0f_126607_ibm-project-debater.jpg
    20 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — intelligence artificielle, IBM, débat, IBM Research, IBM Watson, IBM Deep Blue, Garry Kasparov, Jeopardy, IBM Project Debater, Wikipédia, argumentaire débat
    IBM vient d'organiser une série de débats entre son IA et des humains au cours desquels la machine a remporté une victoire. Le système pourrait un jour servir à la prise de décision.
  • Souscription 2018 : appel à la mobilisation générale !

    20 juin, par Acrimed — Quel financement ?,

    Plaidoyer (inquiet) pour que les dons affluent…

    ""

    Les temps sont difficiles. Alors que nos précédentes souscriptions ont comblé toutes nos attentes, parfois au-delà de nos espérances, celle que nous avons lancée en avril dernier a bien du mal à prendre corps. Nous en sommes à 15 000 euros en deux mois et attendions le double.

    Peut-être nos campagnes à répétition, presque une chaque année depuis cinq ans, lassent-elles nos généreux donateurs et plus largement celles et ceux qui nous lisent. D'autant plus que l'appel aux dons du public devient un mode de financement presque ordinaire pour des associations comme Acrimed, sans publicité ni subvention, qui tiennent à maintenir la gratuité de leurs sites.

    Certains considèreront que cette gratuité n'est que de façade puisque nous leur demandons de payer d'une autre façon. Nous leur objecterons que la gratuité telle que nous la pratiquons s'adresse en particulier à celles et ceux qui ne peuvent pas payer. Et l'on ajoutera qu'en matière de contenu éditorial, il n'y a pas de formule magique : la gratuité totale se paie toujours, en perte de qualité et d'indépendance.

    Peut-être aussi, probablement même, certains de nos généreux donateurs ne savent-ils plus où diriger leur sollicitude, tant les causes méritant ou nécessitant d'être soutenues peuvent paraître nombreuses, et estiment-ils que notre combat est moins essentiel et urgent que d'autres. À ceux-là nous disons que nous ne voulons certes pas qu'ils négligent d'autres bénéficiaires à notre profit.

    Mais, et nous ne les surprendrons guère, nous plaidons aussi pour un soutien à la critique des médias, qui n'a jamais été aussi indispensable alors que l'indépendance et le pluralisme de l'information sont quotidiennement foulés au pied, tant par le nouveau pouvoir qui s'applique depuis un an à démontrer son mépris pour le journalisme et la liberté d'informer, que par les oligarques qui accentuent encore et encore leur mainmise sur le paysage médiatique.

    En attendant et espérant des jours meilleurs où notre activité ne serait pas sans cesse fragilisée par notre précarité financière, nous nous permettons d'insister pour une participation, même modique, de toutes celles et ceux qui le peuvent à cette campagne de dons.

    Vous pouvez faire des dons, cela ouvre droit à déduction fiscale.

    Vous pouvez adhérer à l'association, si vous partagez notre critique des médias, et cela ouvre aussi droit à déduction fiscale.

    Vous pouvez vous abonner à la revue Médiacritique(s).

    Vous pouvez faire tout ça à la fois !

    « Si un nouveau monde est possible, d'autres médias le sont aussi. Pour qu'un nouveau monde soit possible, d'autres médias sont nécessaires ! »

    Acrimed

    Post-scriptum : À ceux qui n'ont pas encore utilisé ce moyen de nous aider, nous rappelons que les dons que nous recevons donnent droit à une réduction d'impôts de 66 % de leur montant, droit qui a été reconnu à Acrimed à la suite d'un long procès avec l'administration fiscale.

    ""

  • Ondes gravitationnelles : des trous de ver au centre des galaxies ?

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/b/e/c/bec73da182_126266_trou-de-ver-vchalup-fotolia.jpg
    19 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — astrophysique, physique, trou de ver, trou de ver magnétique, Igor Novikov, N.S Kardashev, A.A Shatskiy, théorie des cordes, noyaux actifs de galaxies, onde gravitationnelle, trou noir, Quasar, LIGO, VIRGO, horizon des événements, trou noir supermassif
    Et si les trous noirs étaient en fait des trous de ver connectant différents univers entre eux ? Cette hypothèse, bien que peu crédible, est envisagée depuis des années, en particulier en ce qui concerne les trous noirs supermassifs au cœur des galaxies. Un phénomène d'écho dans les (...)
  • Oiseaux, chauves-souris, saumons : la France en compte de moins en moins

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/c/4/1/c4156e9e5a_126595_rouge-gorge.jpg
    19 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — animaux, oiseaux, chauve-souris, saumon, Pays de la Loire, pesticides, poisson, cours d'eau, eau douce, insectivore, espèce menacée
    L'Agence française de la biodiversité s'inquiète de la disparition de plus en plus d'animaux en France : oiseaux, chauves-souris, et certains poissons comme les saumons. Les pratiques agricoles, et notamment l'usage des pesticides, sont pointés du (...)
  • Des batteries lithium-ion trois fois plus efficaces

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/b/d/8/bd8be10767_126531_batterie-lithium-ion-plus-efficace.jpg
    19 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — physique, batterie, batterie lithium-ion, efficacité, batteries plus efficaces, cathode, Cobalt, oxygène, trifluorure de fer, intercalation, conversion
    Dans nos smartphones et dans nos véhicules électriques. Les batteries sont partout et nous leur en demandons toujours plus. Les chercheurs travaillent à améliorer leur efficacité. Une équipe annonce aujourd'hui avoir fait une découverte capitale en la (...)
  • Moustique : un premier cas de virus Usutu transmis en France

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/c/3/9/c39fb4db31_126583_culex-pipiens-01.jpg
    19 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — médecine, Usutu, virus, arbovirus, flavivirus, Zika, dengue, moustique, merle, Culex, camargue, Yannick Simonin
    En 2016, un homme de 39 ans, infecté par le virus Usutu, a été hospitalisé trois jours à Montpellier pour une paralysie du visage, provisoire. Aujourd'hui, ce virus se multiplie chez des oiseaux et se transmet par des moustiques.
  • Rare vidéo d'un Ili Pika, surnommé « lapin magique »

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/3/9/6/396575ce43_126551_ili-pika.jpg
    19 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — vie, pika, Réchauffement climatique, animaux, zoologie, Ili pika, À la Une
    Les images du Ili Pika sont très rares. Découvrez-le pour la première fois en vidéo, dans son habitat naturel, au cœur des montagnes de Tianshan, en Chine. Petit portrait de cette adorable boule de poils qui vous fera craquer.
  • L'IA de Google DeepMind crée des objets 3D à partir d'images 2D

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/d/6/4/d6423c219f_124510_deepmind-realit-virtuelle.jpg
    19 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — intelligence artificielle, Google, Google DeepMind, Deepmind, casque de réalité virtuelle, AlphaGo, apprentissage profond, deep learning, cellule de grille, objet 3D, représentation 3D, représentation 3D d'un objet, Generative Query Network
    Le nouvel algorithme de DeepMind peut comprendre à quoi ressemblent les choses sous tous les angles, sans avoir besoin de les voir.
  • Aquarius : Bernard Guetta vole au secours du gouvernement italien

    19 juin, par Frédéric Lemaire, Martin Coutellier — En direct de France Inter, , , ,

    La situation des 619 personnes sauvées en méditerranée par le bateau Aquarius, auquel l'Italie (explicitement) et la France (tacitement) ont refusé l'accès à leurs ports, a fait couler beaucoup d'encre. Dans cette abondante couverture médiatique, la chronique du 13 juin de Bernard Guetta illustre de manière exemplaire l'incurie du commentariat éditocratique. Elle livre une version partielle et partiale des enjeux de cette affaire… et pleine de compréhension à l'égard de la décision des dirigeants d'extrême-droite italiens [1].

    Pour Bernard Guetta, c'est entendu : l'Italie a déjà accueilli son lot de migrants. D'ailleurs l'arrivée au pouvoir de partis dénonçant l'afflux de réfugiés en est la preuve : « Les Italiens ne peuvent plus accueillir à eux seuls tant de damnés de la terre » explique, compréhensif, l'expert en géopolitique de France Inter. Quitte à reprendre l'analyse même des dirigeants italiens, dont il ne précise à aucun moment l'étiquette politique d'extrême-droite. L'Italie serait donc submergée, après avoir « si longtemps accueilli avec tant de compassion » des « centaines de milliers de réfugiés ».

    Bernard Guetta présente en réalité une vision quelque peu fantasmée de la politique migratoire italienne ces dernières années. Ainsi dans un article de France 24, signé avec l'AFP on apprend que le gouvernement italien précédent avait réduit de 80% les arrivées « grâce au réseau en Libye » de son ministre de l'Intérieur, et après avoir « signé des accords très controversés avec les autorités locales et des milices pour bloquer les migrants à Tripoli ». Ce même article précise que les personnes reconduites en Libye « sont à la merci d'un nouveau cycle de violences et d'extorsions dans des centres de détention cauchemardesques ». Voilà qui relativise sans doute la compassion des précédents gouvernements italiens.

    La décision du gouvernement italien est conforme à une politique migratoire d'extrême-droite assumée, visant à chasser des centaines de milliers de personnes vers leur pays d'origine. Mais « l'expert » en géopolitique y voit quant à lui un « appel à la solidarité européenne » de la part des dirigeants italiens. On a connu des appels à la solidarité plus explicites… Bernard Guetta reprend ainsi son infatigable antienne selon laquelle il n'y a jamais assez d'Europe... Et le docteur Guetta formule à cet égard des prescriptions claires : les pays européens devraient travailler de concert pour « renvoyer les migrants économiques », « mieux se répartir les réfugiés politiques » entre eux, et « déployer une police commune des frontières européennes ». Bref, un programme qui n'a rien à envier aux politiques migratoires les plus droitières.

    Cette petite leçon de fermeté migratoire version européiste, Bernard Guetta l'adresse à Emmanuel Macron. En bon éditocrate, il ne manque pas l'occasion d'encenser, au passage, le chef de l'État et son « art de "l'en même temps", cette rare capacité de faire comprendre et prendre en considération les raisons de l'autre et toutes les données d'un problème ». Mais c'est pour mieux regretter les critiques, en France, de la décision du gouvernement italien. Il juge ainsi « surprenant » qu'un porte-parole de la République en marche estime que la décision italienne de ne pas venir au secours de 619 personnes en détresse était « à vomir ». À l'inverse, il semble approuver la réaction outrée de l'Italie ; du moins celle-ci serait « bien sûr, évidemment, hautement prévisible ». Bernard Guetta est décidément plus disposé à comprendre la décision du gouvernement italien que les critiques dont il a fait l'objet…

    ***

    Faut-il le redire ? Il n'est pas question de contester à Bernard Guetta le droit de soutenir ses convictions à l'antenne. Même si, force est de le constater, elles s'avèrent très compréhensives à l'égard de la décision explicitement xénophobe des dirigeants d'extrême-droite italiens… et conformes à certains canons de la pensée éditocratique. Ainsi les migrants sont-ils présentés comme une calamité pour les pays qui les accueillent ; parmi ces personnes, il existerait d'un côté des « migrants économiques » qui ne méritent ni compassion ni accueil, et des réfugiés politiques ou de guerre que les pays européens devraient se répartir ; et enfin, il faudrait « plus d'Europe » – puisque tout succès serait dû à « l'Europe » et tout échec au « manque d'Europe » [2].

    Cette chronique montre, une fois de plus, comment Bernard Guetta utilise sa tribune privilégiée sur une radio de service public pour servir aux auditeurs ses partis pris sur la politique européenne et la géopolitique. Cette position de quasi-monopole sur l'expertise en matière internationale pose non seulement un clair souci de pluralisme – pluralisme dont Bernard Guetta a déjà fait savoir qu'il n'était pas son problème ; mais il semble qu'elle le dispense également d'une certaine rigueur journalistique, et lui permet d'étayer ses analyses et prescriptions par des demi-vérités et des omissions orientées.

    Martin Coutellier et Frédéric Lemaire

    Annexe : Chronique géopolitique de Bernard Guetta, le 12 juin 2018

    « De lui, sur un sujet tellement explosif et complexe, on aurait attendu mieux. Devant le drame de l'Aquarius, on aurait attendu d'Emmanuel Macron qu'il sache dire qu'il y a deux ans que les partenaires européens de l'Italie, la France comme les autres, la laissent se débrouiller avec les centaines de milliers de réfugiés qui s'échouent sur ses côtes et qu'elle a si longtemps accueillis avec tant de compassion.

    Cet hommage rendu, il aurait alors pu constater – car c'est la réalité – que si les Italiens ont voté pour des partis dénonçant tout à la fois l'Union européenne et l'afflux de réfugiés, c'est que l'Union a trahi l'Italie et que les Italiens ne peuvent plus aujourd'hui accueillir à eux seuls tant de damnés de la terre.

    Cela aurait permis à Emmanuel Macron de continuer en disant qu'il fallait donc voir dans le refus de laisser accoster l'Aquarius un appel à la solidarité européenne, que la France entendait cet appel, qu'elle ouvrait ses ports à ce radeau de la Méduse en raison d'une urgence que chacun ressent mais qu'elle appelait tous les pays de l'Union, Italie en tête, à travailler de concert à des vraies solutions, passant par la répartition des réfugiés politiques entre les Etats membres ; le renvoi des migrants économiques ; le développement d'une police commune des frontières européennes et l'ouverture d'une vraie réflexion, à 27, sur le soutien au décollage des économies africaines qui est la seule véritable solution à cette crise migratoire.

    Non seulement la France se serait ainsi grandie mais elle aurait aussi pu faire bouger les choses, le tenter au moins. Son président aurait été là à la hauteur de son art de « l'en même temps », de cette rare capacité à faire comprendre et prendre en considération les raisons de l'autre et toutes les données d'un problème mais ce ne fut, hélas, rien de tout cela.

    Ce fut bien plutôt la dénonciation, par le président lui-même, du « cynisme » et de « l'irresponsabilité » du gouvernement italien que le ministre des Affaires étrangères a appelé à revenir sur sa décision comme si la France, elle, ne pouvait rien faire et que l'Union n'avait rien à se reprocher. Ce fut également, la surprenante déclaration d'un porte-parole de la République en marche estimant que la décision italienne était « à vomir » et bien sûr, évidemment, hautement prévisible, une réaction outrée de l'Italie dénonçant, « l'hypocrisie » des réactions françaises.

    Il n'est pas trop tard mais la France n'a rien fait avancer hier. Elle a compliqué et bien inutilement passionné les choses alors que le nouveau président du Conseil italien est attendu vendredi à l'Elysée et que sur tous les fronts, Trump, Russie, Proche-Orient, l'absolue nécessité est de maintenir et consolider l'unité de l'Europe. »


    [1] La transcription intégrale de cette chronique est donnée en annexe.

    [2] C'est le fameux « théorème de Guetta ».

  • La Coupe du monde 2018 provoque un microséisme au Mexique

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/9/0/d/90d7348fce_126523_microseisme-mexique-foot.jpg
    18 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — tremblement de terre, coupe du monde 2018, Coupe de monde de football, Mexique, séisme, microséisme, victoire, ferveur, but
    Hier, le Mexique a créé la sensation de ce début de Coupe du monde en défaisant l'Allemagne, championne du monde en titre. Et en marquant le but victorieux de son équipe, Hirving Lozano a littéralement fait vibrer son pays…
  • The Boring Company : Elon Musk va installer son tunnel à Chicago

    https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/7/b/0/7b0f35850e_126521_boring-company-chicago.jpg
    18 juin, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — voitures, Elon Musk, The boring company, tesla, SpaceX, tunnelier, tunnel sous terrain, tunnel de base du Saint-Gothard, embouteillages, Conférence TED, Tesla Model X, tunnel chicago, tunnel boring company chicago, tunnel elon musk
    The Boring Company vient d'être sélectionnée par la ville de Chicago pour creuser un tunnel reliant le centre-ville à son aéroport international. Elon Musk en a profité pour diffuser une première vidéo montrant une Tesla Model X circulant dans le tunnel de démonstration que l'entreprise a (...)

0 | 12 | 24 | 36 | 48 | 60 | 72 | 84 | 96 |...

Site

Vous pouvez proposer un site à ajouter dans cette rubrique :


captcha


Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP