libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Actualités, analyses, réflexions, commentaires

Actualités, analyses, réflexions, commentaires

Dernier ajout – vendredi 5 septembre 2014.
actualités, débats, commentaires, prises de position

Dans cette rubrique, on traite, si possible de façon prospective, des problèmes que pose l’actualité politique, culturelle et sociale.

0 | 10 | 20 | 30







  • La tristesse et la mauvaise humeur ont aussi leurs bons côtés

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/3/0/3/303d540b68_107022_triste-femme.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — tristesse, mauvaise humeur, dépression, motivation, égoïsme, société, mauvais temps, mémoire, pathologie
    Mémoire, motivation, vie en société… La tristesse et la mauvaise humeur apporteraient aussi certains bénéfices. Elles ne sont pas forcément signe d'une dépression et peuvent aider l'individu à se construire et à affronter les défis du (...)
  • Cyberattaque WannaCry : ce qu’il faut savoir sur le ransomware qui secoue le monde

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/e/b/9/eb92421b0d_107044_wannacry-1.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Sécurité, ransomware, rançongiciel, logiciel malveillant, virus, cyberattaque, NSA, Windows, Windows 10, Windows 8, WannaCry, WannaCrypt, WanaCrypt0r, WCry, Wana Decrypt0r, Europol, Microsoft MS17-010, The Shadow Brokers, EternalBlue, CERT-FR, À la Une
    Une attaque informatique massive a frappé des hôpitaux, de grandes entreprises et des administrations un peu partout dans le monde. À l'origine, un rançongiciel surnommé WannaCry qui se propage sur des ordinateurs Windows non mis à jour et chiffre le contenu des disques durs. Les (...)
  • Ocean Cleanup, le projet de Boyan Slat pour nettoyer l'océan, commencera en 2018

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/b/7/3/b73195e05d_107028_plastique-pollution-mer-richard-carey-fotolia.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — océanographie, pollution des océans, déchets plastiques dans l'océan, Boyan Slat, nettoyer l'océan, Tara Méditeranée, 7e continent, Ocean CleanUp, Isabelle Autisser, Surf Rider
    Boyan Slat s'est fait connaître grâce à son projet Ocean Cleanup. Le but ? Installer d'immenses pièges flottants pour récupérer les déchets de plastique dans l'océan Pacifique. Tout cela commencera fin 2017 et sera opérationnel en 2018, c'est-à-dire plus tôt que prévu, car les financiers ont (...)
  • Dinosaure : des paléontologues ont retrouvé Zuul de S.O.S. Fantômes

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/2/1/1/211f7652c2_106986_zuul-crurivastator-danielle-dufault-royal-ontario-museum.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — dinosaure, ankylosaure, Hill County, Montana, S.O.S Fantôme, Zuul crurivastator, badlands, paléoécologie, massue, queue, épine, peau, biomolécule, armure, Judith River Formation, Oldman Formation, Crétacé, Canada, Alberta, ontario, Royal Ontario Museum, À la Une
    Deux paléontologues canadiens, visiblement fans du célèbre S.O.S Fantômes, viennent de baptiser une nouvelle espèce d'ankylosaure du nom d'un des personnages du film : Zuul crurivastator. Ce dinosaure, fait assez rare, est dans un très bon état de (...)
  • La Terre a été frappée par les pluies radioactives d'une supernova... et c'est plutôt rassurant

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/f/4/e/f4e3fb4984_88831_supernova-greg-stewart-slac.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Astronomie, Supernova, explosion de supernova, supernova SN II, supernovae, extinction massive, Adrian Melott
    Il y a environ 2,6 millions d'années, une étoile a explosé en supernova dans notre voisinage. Les preuves s'accumulent. Pour les chercheurs qui ont mené l'enquête, elle se situait deux fois plus près de la Terre qu'on ne le pensait : à 150 années-lumière et non 300. Or, l'évènement n'a (...)
  • Le premier porte-conteneur électrique et autonome va être construit

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/f/4/8/f486c19997_106978_fjord-julienguillot-fotolia.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Environnement, bateau autonome, bateau électrique, Yara Birkeland, Kongberg Gruppen, transport maritime, fjord d'Oslo
    Une entreprise norvégienne de production d'engrais se lance dans la construction d'un porte-conteneur électrique et autonome pour transporter les produits jusqu'à deux ports maritimes. L'autonomie n'est pas encore acquise et ce navire serait une (...)
  • Science décalée : le bâillement, ventilateur du cerveau

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/7/9/6/796322999a_107006_baillement-betty-sederquist-fotolia.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — biologie, bâillement, théorie de la thermorégulation du bâillement, Andrew Galup, science décalée, Physiology & Behavior, fréquence du bâillement, bâiller en fonction de la saison, température extérieur, refroidissement de la tête
    Pourquoi le bâillement est-il si répandu dans le monde animal ? L'origine et l'intérêt de ce processus physiologique restent mal compris des scientifiques, qui tentent de l'expliquer le plus précisément possible avec les indices qu'ils trouvent. Et il existe une hypothèse qui considère que (...)
  • La myrtille, une alliée contre l'hypertension

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/f/0/9/f09c031615_107000_myrtille-hypertension.jpg
    17 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — fruit, myrtilles, tension artérielle, hypertension, régime nordique, baie, pression artérielle, pression artérielle diastolique, Pression artérielle systolique
    Ce dimanche 14 mai a lieu la journée mondiale de l'hypertension artérielle. Ce problème majeur de santé publique favorise les infarctus et les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Pourtant des mesures de prévention peuvent réduire l'hypertension artérielle : l'arrêt de la cigarette, le (...)
  • « Comment détester Mélenchon », par quelques médiacrates

    http://www.acrimed.org/YxSvnCdgbHU
    16 mai, par Grégory Lassalle — Présidentielle 2017, ,

    On peut ne pas partager (ou mal connaître) les positions de Mélenchon sur Cuba ou le Venezuela : elles ne figurent pas dans le programme de « La France insoumise ». On peut s'interroger sur la place qu'il entend accorder aux discussions avec Poutine : le présenter comme un suppôt ou un allié de l'autocrate russe est une contre-vérité. On peut découvrir dans un coin du programme de « La France insoumise » une proposition de la participation à l'ALBA : rien ne contraint à la présenter comme une alliance politico-militaire. Etc. Mais quand des chiens de garde découvrent un os, ils ne le lâchent plus.

    On peut enfin ne pas être toujours convaincu par les modalités de la contestation de certains journalistes par Mélenchon, cette contestation ne relève pas, elle, de la haine que la médiacratie éprouve à son endroit, mais de l'exercice légitime d'un droit de critique : un droit de critique que ne peuvent trouver insultant que des roitelets qui se prétendent au-dessus de toute contestation. Crime parmi le crime, ne pas déférer à leurs invitations – en vérité, à leurs convocations – serait une atteinte à la liberté de la presse !

    Parfois incisifs, mais souvent complaisants à l'égard d'autres responsables politiques [1], animateurs, intervieweurs et commentateurs ne se privent pas d'être arrogants et méprisants à l'égard des candidats qu'ils jugent « petits » [2]. Et dès que l'un d'entre eux occupe une place de premier plan dans des sondages, alors ils sortent l'artillerie lourde [3].

    Voici un échantillon d'interrogatoires à verser au dossier de l'esprit de caste.

    Grégory Lassalle (journaliste)


    [1] Sur l'art délicat de l'interview, voir le n° 21 de notre magazine Médiacritique(s), ou encore notre opulente rubrique consacrée aux entretiens audiovisuels.

    [2] Ce mépris pour les candidats prétendument "petits" est si récurrent qu'il semble être devenu une figure imposée du journalisme politique en période d'élection présidentielle, ainsi que nous le dénoncions en 2007, en 2012, ou encore cette année.

  • Le Monde d'Arnaud Leparmentier macronise la démocratie

    15 mai, par Henri Maler — Présidentielle 2017, , , ,

    Dans un article précédent – « Avant le premier tour, Le Monde n'aurait pas roulé pour Macron ? La complainte du médiateur » –, nous avions mis en évidence les contorsions du médiateur du Monde mobilisé pour nier l'évidence : Le Monde, comme c'est parfaitement son droit, a soutenu la candidature d'Emmanuel Macron. Liberté d'opinion, oui ! Tromperie sur la marchandise, non !

    Emmanuel Macron est désormais Président de la République ! Personne ne songe à le contester. Mais de là à faire assaut de légitimisme, il y a plus qu'un pas : un fossé. Légitimisme ? C'est-à-dire le soutien inconditionnel au pouvoir en place au nom de sa légitimité électorale. Le Monde est un quotidien légitimiste : c'est parfaitement son droit. Mais il ne fait aucun doute que le légitimisme ne fait pas bon ménage avec le journalisme. Comme on va le voir…

    Emmanuel Macron a été élu avec une majorité des suffrages exprimés : personne ne songe à le contester. Peut-on pour autant célébrer cette victoire électorale comme un « triomphe » que même Emmanuel Macron et ses partisans ne revendiquent pas ? Le Monde, plus enthousiaste que les plus enthousiastes, l'affiche à la « Une » du quotidien daté du 8 mai 2017

    ""

    Un titre de parti-pris ? Pourquoi pas ? En vérité, un slogan de propagande post-électorale présenté comme une information. Mais que nul ne s'avise à mettre en doute, ou même à discuter cette prétendue information.

    Arnaud Leparmentier vitupère

    Françoise Degois, une journaliste qui, comme elle dit elle-même, fut « Conseillère spéciale de Ségolène Royal dans une autre vie » ose (en s'appuyant sur un sondage d'opinion sans doute discutable comme ils le sont tous) mettre en question les ressorts, forcément multiples (et parfois contradictoires), dont dépend le sens politique du vote en faveur d'Emmanuel Macron :

    ""

    Aussitôt, un cerbère du Monde, en l'occurrence son directeur éditorial, aboie :

    ""

    En guise de réponse, le journaliste sourcilleux a corrigé l'erreur d'attribution, mais c'est pour mieux montrer ses crocs. On vous les montre à nouveau :

    ""

    Un mensonge, doublé d'une insulte, confortée par une bêtise : cela fait beaucoup en si peu de signes. Un mensonge : personne ne dénie la victoire électorale. Une insulte : quiconque s'interroge sur son sens n'est pas un « pseudo démocrate ». Et une bêtise : il faut être obtus comme un directeur éditorial du Monde pour affirmer que le peuple n'existe qu'à travers sa représentation électorale, ou feindre d'ignorer qu'un même candidat peut agréger des votes motivés par des logiques foncièrement différentes, voire opposées. Et ce n'est pas fini…

    Nouveau tweet, nouvel aboiement contre un twitteur qui ose, lui aussi, mettre en question, non le résultat final, mais le sens du vote :

    ""

    Et en guise d'apothéose démocratique, un tweet plus tard :

    ""

    Une rage de « pseudo-démocrate », à n'en pas douter, qui prétend effacer des tablettes de l'histoire électorale, un résultat qui n'a pas eu ses faveurs. Légitimiste, jusqu'au bout, puisque, comme n'importe quel journaliste le sait, ce résultat a été effacé par le Traité de Lisbonne. Malheur à qui oserait prétendre que les vingt et quelque millions d'électeurs ayant glissé un bulletin Macron dans l'urne n'étaient pas tous convaincus par son projet européen qui, il est vrai, entérine le Traité.

    Qu'un nouveau « tweetos » – un peu excédé, visiblement – avance un nouvel argument, et les jappements, toujours plus furieux, reprennent de plus belle. Vous contestez le tweet précédent d'Arnaud Leparmentier ? « Vous êtes totalitaire » : un émule d'Hitler et de Staline en quelque sorte ?

    ""

    Le point Godwin [1] atteint en trois tweets ! Voilà qui en dit long sur la capacité du directeur éditorial du Monde à échanger des arguments rationnels et à affronter la contradiction …

    Qu'Arnaud Leparmentier, en journaliste ouvertement dépendant, se rêve en partenaire d'Emmanuel Macron et se comporte comme un « fan » enamouré est pour moins troublant ! Peut-être espère-t-il que son zèle lui vaudra une séance photo avec le nouveau locataire de l'Elysée, pour que le cliché vienne compléter celui qui figure sur son compte twitter et sur lequel il s'exhibe (voir en annexe) en compagnie d'Angela Merkel

    Quant à savoir si son acharnement outrancier de polémiste atrabilaire est conforme au rôle d'un des directeurs éditoriaux du Monde, nous laisserons au directeur du Monde, Jérôme Fénoglio, le soin de l'évaluer. Nous lui laissons le dernier mot.

    ""

    L'éditorialiste du Monde surenchérit

    Moins de deux jours après son accès de rage prétendument démocratique, le twitteur Leparmentier a été relayé par un rédacteur d'éditorial. S'agit-il du même personnage ? Nous l'ignorons. Le style a changé, mais pas le fond. Habituellement un éditorial du Monde est plus solennel qu'un sermon dominical. Solennel et souvent perfide, comme celui que Le Monde a mis en ligne le 10 mai 2017.

    Son titre est suggestif : « L'étrange procès en légitimité fait à Emmanuel Macron ». Sa présentation prononce la sentence : « Le nouveau président serait un président minoritaire, en dépit des 66 % de suffrages qui se sont portés sur son nom. C'est un fort mauvais procès. » Sur quoi repose cette affirmation ? Sur, nous dit-on, ce « simple constat : à peine élu, voilà Emmanuel Macron récusé par certains. ». Qui est « certains » ? Nul ne le sait, mais on va le découvrir. Que disent-ils ? On l'ignore et ce ne serait pas le rôle des journalistes du Monde – rappelons que cette prose émane de journalistes ! – de le dire ! Que récusent les « certains » ? Emmanuel Macron, son élection ou son programme ? Peu importe à l'éditorialiste mondain qui, légitimiste, défend son idole d'un crime (imaginaire) de lèse-majesté.

    En quoi consisterait donc l'audace des « certains » ? En une intolérable atteinte à la démocratie macronisée. Pensez-donc : Macron « n'a pas encore pris ses fonctions et voilà sa légitimité mise en doute ».

    « Légitimité » : le mot est fort, mais le mot est flou. Le Monde, dans cet édito, n'entend rien d'autre que la régularité et le résultat du scrutin. C'est indiscutable : Macron a bien obtenu la majorité des suffrages exprimés... et, à ce que l'on sache, personne ne le conteste. Mais Le Monde « sait » visiblement bien des choses, quitte à les inventer.

    C'est d'abord le fait même que certains critiquent les projets politiques macroniens qui semble insupportable au Monde : « L'on ne sait rien de son gouvernement, pas même s'il aura une majorité à l'Assemblée et voilà, déjà, ses projets condamnés. » À tort ou à raison pourtant, ses projets et non son élection, ont « déjà » été condamnés par « certains ». Ont-ils raison ? Ont-ils tort ? Cela se discute après l'élection comme avant – même si pour l'éditorialiste du Monde, cela ne semble guère discutable. « Les faits sont sacrés, dit-on, les commentaires sont libres ». Mais que valent des commentaires quand, comme la suite le confirme, ils reposent sur une falsification ?

    Vient alors la mention des « certains » qui ont osé : « Notamment par les procureurs de La France insoumise et les sans-culottes autoproclamés qui n'ont pas attendu 24 heures pour descendre dans la rue et décréter la “ guerre sociale”. » Les procureurs du Monde macronisé, en professionnels de la détestation politique et du mépris social, ont choisi leurs cibles. C'est leur droit, mais cela ne leur donne pas tous les droits, à commencer par celui de désinformer : de tailler sur mesure – à la mesure de leur démesure – les arguments de ses adversaires qui, voyez-vous, se borneraient à affirmer que Macron « serait un président minoritaire, en dépit des 66 % de suffrages qui se sont portés sur son nom ».

    Et la machine à calculer du Monde qui sert de cerveau à l'éditorialiste anonyme établit ce que toutes les machines à calculer ont déjà établi : qu'Emmanuel Macron « n'a recueilli le soutien que de 43,6 % des électeurs inscrits ». Et Le Monde d'affirmer que c'est pour cela et seulement pour cela que l'élection de Macron serait contestée [2].

    La sentence, impitoyable, s'abat alors sur les « certains » : « […] l'on ne saurait, sans danger, contester le principe même de l'élection : le président de la République est celui des candidats qui a obtenu la majorité des suffrages exprimés. » Peu importe si les « certains » dont il est question ne contestent pas « le principe même de l'élection » : s'interroger sur le sens des résultats serait un déni de démocratie !

    « L'outrance pourrait prêter à sourire si cette intolérance ne témoignait d'un fâcheux déni des règles de la démocratie » : c'est Le Monde qui l'affirme, fort de sa propre outrance, qui l'autorise à omettre que parmi les règles de la démocratie figure le droit de manifester et de s'opposer aux projets du président élu. Fâcheux déni, par Le Monde, des règles de la démocratie… et du journalisme.

    Or c'est bien ce droit d'opposition que Le Monde, dont l'imaginaire argumentatif défie la plus élémentaire déontologie, conteste ou propose de différer : « Il sera bien temps pour ses adversaires de combattre Emmanuel Macron sur le terrain parlementaire ou social. Qu'ils lui accordent, dans l'immédiat, non pas un état de grâce, ni même un délai de grâce, mais tout simplement le temps de s'installer, de constituer son équipe et d'engager son action. Ce serait la moindre des corrections démocratiques. »

    Garant autoproclamé de la correction démocratique, Le Monde macronisé a infligé à ses lecteurs, non une leçon de journalisme, mais un cours de maintien.

    Henri Maler (avec Blaise Magnin)


    Annexe : Môa et Angela Merkel

    Décoration d'un compte Twitter...

    ""

    ""


    [1] La loi de Godwin est une règle empirique énoncée 1990 par Mike Godwin, qui prédit que : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 100 %. »

    [2] On notera au passage que, pour Le Monde, toutes les oppositions se valent et que la volonté de faire barrage au Front national a le même sens que n'importe quelle autre « tactique » électorale : « Ce n'est pas tout, ajoutent les sceptiques. Quelques 40 % des électeurs qui ont voté Macron l'ont fait, disent-ils, pour faire barrage à la candidate du Front national. La belle affaire ! Comme si la victoire de François Mitterrand en 1981 ne résultait pas, pour une bonne part, du rejet de Valéry Giscard d'Estaing. Et tout autant celle de François Hollande face à Nicolas Sarkozy en 2012. »

  • Souffrance des bébés : une technique innovante pour la mesurer

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/1/9/8/1985a31dbf_106743_bebe-pleur.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — Bébé, nouveau-né, douleur, électoencéphalogramme, EEG, piqûre, prise de sang, pleur
    Les bébés ne peuvent pas décrire leur douleur avec des mots, ce qui pose souvent des problèmes aux médecins et aux parents. Des chercheurs britanniques proposent une méthode pour détecter la douleur des nouveau-nés grâce à un électroencéphalogramme (...)
  • Gaspillage alimentaire : de la soie pour conserver nos fruits et légumes

    http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/4/7/2/4720c00aec_90095_fraise-soie.jpg
    14 mai, par webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences) — chimie, fruits, légumes, conservation des fruits et légumes, conservation des aliments, gaspillage alimentaire, soie, fibroïne, Tufts University, propriétés thérapeutiques
    Des chercheurs américains pensent avoir trouvé la solution au problème de détérioration des fruits et légumes. Pour lutter contre le gaspillage et mieux conserver ces aliments pour le moins délicats, ils proposent de les enduire d'une solution de soie qui serait biocompatible, inodore et (...)

... | 12 | 24 | 36 | 48 | 60 | 72 | 84 | 96 | 108 |...

Site

Vous pouvez proposer un site à ajouter dans cette rubrique :


captcha


Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP