libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Actualités, analyses, réflexions, commentaires > Mariage “pour tous” ? Tromperie sur la marchandise.

Mariage “pour tous” ? Tromperie sur la marchandise.

mercredi 6 novembre 2013

Eh bien non, le mariage pour les homos monogames n’est pas “pour tous”. Avant de vous proposer un papier analytique à ce sujet, voici un bref commentaire de l’actualité récente.

1ère affaire :

« J’ai reçu une lettre du président François Hollande, qui m’écrit que mon mariage est “prohibé”, et qu’aucune dérogation n’est possible parce que mon premier mari [dont elle est divorcée depuis 2006 - NdA] n’est pas mort… » déclare Élisabeth Lorentz.

Élisabeth Lorentz, 47 ans et Éric Holder, 44 ans, se connaissent depuis 20 ans. Cela fait maintenant 5 ans qu’ils vivent ensemble. Le 27 juillet dernier, ils comptaient se marier : interdit. Le mariage “pour tous” n’est pas pour eux.

En effet, il y a une dizaine d’années, Élisabeth a été mariée avec un autre Holder, père de son actuel amoureux. Or le Code civil (art. 164) [1] ne l’autorisera à épouser son élu que lorsque cet ancien mari sera mort. S’il meurt avant elle et avant son promis. Et encore ! La camarde n’y suffira pas, il faudra aussi… l’autorisation du président de la République (ou de la personne en faisant fonction). Comme les souverains pontifes du temps jadis, qui régissaient les mariages religieux, les présidents de la République française sont investis du pouvoir d’autoriser, ou pas, certains mariages civils.

2ème affaire :

Autre affaire sur la Côte d’Azur (les noms ne sont pas mentionnés). Jeanne a été mariée durant 22 ans avec Henri, qui mourut en 2005. En 2011, le tribunal de grande instance de Grasse “annule” ce mariage, car Jeanne avait été, en 1969, mariée à Pierre, qui la battait. Elle a réussi à en divorcer une dizaine d’années plus tard, obtenant la garde de sa fille.

Las, Pierre (le mari violent), était le fils d’Henri, l’époux attentionné, et voici que l’art. 161 du Code civil [2] donne raison à la brute : mariage annulé.

Les gens concernés par ces deux affaires, et sans doute beaucoup d’autres, devront épuiser en vain toutes les ressources du Droit français. Ensuite, ils pourront faire appel à la CDEH pour voir reconnu leur droit à se marier. Des années de procédure épuisante en vue.

Qui a dit “mariage pour tous ?”

Notes

[1] “Néanmoins, il est loisible au Président de la République de lever, pour des causes graves, les prohibitions portées :,1° par l’article 161 aux mariages entre alliés en ligne directe lorsque la personne qui a créé l’alliance est décédée ;”

[2] “En ligne directe, le mariage est prohibé entre tous les ascendants et descendants et les alliés dans la même ligne.”

Répondre à cette brève

3 Messages de forum









Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP