libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Influences, propagandes, désinformations, endoctrinements, intox > Menaces de procès contre "Le jeu de la mort" : Christophe Nick (...)

Menaces de procès contre "Le jeu de la mort" : Christophe Nick répond

mercredi 14 avril 2010

Le documentaire "Zone Xtrême, Le jeu de la mort" a généré des critiques, parfois intéressantes et constructives, souvent haineuses et pétries d’incompétence. Des réponses aux arguments habillés de pseudo-sciences et aux baratins des éthicologues ont été apportées sur maniprop, par exemple ici : Le « jeu de la mort ». Réponses à des interrogations légitimes qui m’ont été adressées ou ici Apprendre à voir le jeu de la mort .

Mais les politiciens s’en mêlent aussi et certains, en mal de pub, tentent une espèce de procès en sorcellerie.

Christophe Nick leur a répondu de façon claire sur Marianne. Nous relayons son message.

Quand des personnes soi-disant "de gauche" veulent répandre l’obscurantisme et faire un procès aux auteurs d’un documentaire scientifique.

Christophe Nick répond à Vincent Peillon, Paul Quilès et Marie-Noëlle Lienemann qui ont condamné — et, pour ce qui est des deux premiers, poursuivi en justice — son émission, le « Jeu de la mort ». Le journaliste défend son adaptation de l’expérience de Milgram et dénonce les « nouveaux » tartuffes du PS qui à ses yeux incarnent la gauche morale et molletiste. Voici la tribune qu’il nous a fait parvenir.

L’article original sur le site de Marianne

Extraits :

Les nouveaux tartuffes du PS réinventent la police de l’esprit, au nom d’une morale qu’ils décrètent et veulent codifier (Quilès et Lienemann ne cachent pas attendre du procès qu’il fasse jurisprudence). Condamner pour enfin interdire ce qui les perturbe ! Le rêve de Quilès en 1981 (couper des têtes) deviendrait enfin possible en 2010 ?

Je n’ai qu’un précédent en mémoire : lorsqu’en 1988 la hiérarchie catholique avait tout fait pour interdire « la dernière tentation du Christ » de Martin Scorsese. Vent debout, la gauche unanime avait défendu le droit à la création contre l’obscurantisme.

Nous voilà à front renversé. C’est maintenant de gauche que souffle l’ordre moral. Sauf qu’on n’attaque pas qu’un travail de création : on veut aussi interdire une recherche scientifique !!! Sept universitaires, tous éminents chercheurs en psychologie sociale, ont piloté cette expérience sous la direction du professeur Jean Léon Beauvois. Scandale ! D’autres chercheurs en sciences de la communication les ont rejoint. Horreur ! Plusieurs revues scientifiques (Sciences et Avenir, Cerveau et psychologie, La Recherche) ont rendu compte ou publié leurs travaux. D’autres sont en préparation. « Du vice ! » s’écrie Peillon !

Mais pour qui se prend cet homme ?

A-t-il seulement vu les films ?

Si oui, est-ce l’horreur du miroir tendu qui le fait réagir ainsi ? Combien d’années Vincent Peillon s’est-il soumis, en bon lieutenant de dirigeants qu’il exécrait et qu’il piétine aujourd’hui allègrement ?

Voir en ligne : Le jeu de la mort de Peillon, Quilès et Lienemann (Sur Marianne2.fr)

Répondre à cette brève

12 Messages de forum









Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP