libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Actualités, analyses, réflexions, commentaires > Hystérie anti-russe, Vladimir Poutine répond

Hystérie anti-russe, Vladimir Poutine répond

jeudi 7 juin 2007

Face à la vague d’hystérie antirusse qui agite les médias dominants, Vladimir Poutine use d’un rare droit de réponse dans l’édition du 4 juin de Der Spiegel.

Non content de répondre avec pugnacité aux habituels poncifs antirusses, Vladimir Poutine contre-attaque.

Par exemple : Of course I am an absolutely true democrat. The tragedy is that I am alone. There are no such other democrats in the world. The Americans torture at Guantanamo, and in Europe the police use gas against protestors. Sometimes protesters are killed in the streets. We have, incidentally, a moratorium on the death penalty, which is often enforced in other G-8 countries.

... « ... Je suis évidemment un vrai démocrate. Il est tragique que je sois le seul. Il n’y a plus de démocrates dans ce monde. Les Étasuniens torturent à Gantanamo et, dans l’Union Européenne, la police utilise des gaz [lacrimogènes, NdT] contre les manifestants. Il arrive que des manifestants soient tués dans la rue. Nous [les Russes, NdT] avons établi un moratoire sur la peine de mort, qui est souvent appliquée dans d’autres pays du G8... »

Au cours de cet interview, le président russe récuse point par point les principaux arguments de la campagne de propagande étasunienne contre son pays.

Une lecture intéressante pour ceux d’entre nous qui lisent l’anglais.

CR

Voir en ligne : Interview de Vladimir Poutine à l’occasion du G8 (Der Spiegel, en anglais)

Répondre à cette brève









Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP