libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > [DEBATS] Nouveaux droits de l’Homme > Deux bambins ayant chapardé pour moins de 50 euros ont failli être fichés (...)

Deux bambins ayant chapardé pour moins de 50 euros ont failli être fichés !

lundi 4 juin 2007

Récemment, deux jeunes enfants de 8 et 11 ans ont failli être fichés pour avoir chapardé des jouets dans un hypermarché de Toulon. Il y en avait pour moins de 50 euros.

Les gendarmes, toujours, comme on sait, dotés d’intentions louables, ont convoqué père et enfants dans l’intention, précisément, de prendre les empreintes digitales et génétiques des deux mouflets. Le père, trouvant que ses enfants « n’étaient pas du bétail qu’on peut marquer au fer » a refusé. Il s’est exposé à une amende de 15000 euros susceptible de sanctionner un tel refus.

Beaucoup de Français s’imaginent que le fichier national des empreintes génétiques (le Fnaeg) est réservé aux pédophiles et autres délinquants sexuels. C’est une dramatique erreur. Ceux « qui n’ont rien à se reprocher » et qui veulent du fichage à tout va peuvent méditer l’aventure de ce père toulonnais et réfléchir à l’avènement d’un FNET (« fichier national des enfants turbulents »). Ce FNET permettrait qu’on reproche un jour à leur enfant, devenu adolescent, d’avoir à trois ans violemment tapé sur la table pour qu’on ne prenne pas son stylo, manifestant ainsi un grave comportement oppositionnel. Ce rêve sarkosien [1] est en train de devenir, par la grâce des urnes, la flamboyante réalité (voir les articles de Serge Portelli et de Patricia Tourancheau).J.-L. B

Notes

[1] « Il faut agir plus tôt, détecter chez les plus jeunes les problèmes de violence. Dès la maternelle, dès le primaire, il faut mettre des équipes pour prendre en charge ces problèmes. — Dès la maternelle ? — Oui ! » (N. Sarkozy, Le Parisien, 2 déc. 2005)

Répondre à cette brève









Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP