libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Actualités, analyses, réflexions, commentaires > Barroso accusé... quand les médias censurent la censure !

Barroso accusé... quand les médias censurent la censure !

samedi 28 mai 2005

Menteur et tricheurs !

Borroso, le très-réactionnaire dirigeant de la Commission européenne fait l’objet d’une motion de censure.

Vous le saviez, vous ?

Comment ? Vous ne lisez pas la presse ? Vous n’écoutez pas la radio ? Vous n’avez pas la télé ?

Si ?

Comme c’est étrange.

Qu’est-ce qu’il a fait, Barroso ? C’est grave ? C’est vrai ? De quoi l’accuse-t-on ? Qui l’accuse ?

Voici une information qui vaut son pesant d’audimat et qui se trouve traitée comme chien écrasé. Chien errant, qui plus est, et écrasé au fond de la Corrèze par un citoyen obscur et respectable. Rien. Pas un mot.

Après Michel Moine, maire d’Aubusson, l’excellent site fairelejour et quelques autres, maniprop.com à le plaisir de porter à votre connaissance ce j’appelle un mensonge. Un mensonge par omission :

La motion de censure reproche à Barroso d’avoir menti en affirmant que la Commission n’avait pas intercédé en faveur de Spiro Latsis, un milliardaire grec (60e fortune mondiale) sur le yacht duquel le président de la Commission, nommé (mais pas encore investi) a passé des vacances l’été dernier, tous frais payés (on évoque la somme de 20.000 €)

Ces vacances de luxe ont été révélées à la mi-avril par Die Welt (mais en France seul l’Humanité a repris l’info). (D’après le blog de Michel Moine, op. cit.)

La couverture médiatique de la tristement célèbre circulaire Machinstein [1] a suffit à faire découvrir à pas mal de gens le visage de l’Europe libérale que nous prépare le projet de Constitution européenne pour (ou contre) lequel la France vote demain. La couverture, tout à fait légitime et salutaire de la censure demandée contre Barroso leur aurait fait découvrir le genre de personnage qui prétend diriger cette même "Europe" libérale.

Alors, on tait, on camoufle, ou oblitère, on cache, on nous cache ce que nous avons pourtant le droit de savoir, surtout en ce moment.

Menteurs et tricheurs, qui mentent, et qui trichent.

CR

Voir en ligne : Quelques liens sur Google :

Notes

[1] circulaire Frits Bolkestein, pour ceux qui ont la mémoire des noms. NdlR

Répondre à cette brève

1 Message

  • Seul(e)s ceux et celles qui n’ont pas eu le triste sort d’accompagner les péripéties de cet individu dans la politique interne portugaise (et extérieure : vous rappelez-vous ? c’est lui qui servait les bières au sommet des Azores), seront surpris ! Après avoir sérieusement contribué, avec une démagogie sans honte, à réduire le pays à une triste misère économique et son peuple a une misérable tristesse culturelle il s’est... enfuit en Europe (comme on le dit au Portugal) !

    Eh bien, chers amis, gardez-le sous l’oeil. Il sera encore capable de vous amuser. Nous, on en a tout plein des comme ça.

    Répondre à ce message









Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP