libéralisme ou démocratie : accueil

[Plan du site maniprop.com]
Accueil du site > Actualités, analyses, réflexions, commentaires > Front national : Le grand mensonge sur l’Union "européenne" (...)

Nazis en Ukraine

Front national : Le grand mensonge sur l’Union "européenne" !

Le Front National soutient le Parti National-socialiste d’Ukraine.

samedi 1er février 2014, par Claude Rainaudi

Le Front National prétend vouloir sortir de l’Union "européenne" ; en fait, il soutient le Parti National-socialiste d’Ukraine qui organise les émeutes "pro-européennes" en Ukraine.

Voir en ligne : Plus d’infos sur les nazis en Ukraine

PNG - 499.6 ko
Militants du Parti National-Socialiste d’Ukraine ("Svoboda"). Les brassards portent l’insigne de la division SS Das Reich.

Le Parti National-socialiste d’Ukraine (Соціал-Національної партії України), rebaptisé "Svoboda" le 4 juin 2004, est à la tête des violents événements qui visent à déstabiliser l’Ukraine. Ces émeutes font suite au refus du gouvernement ukrainien de vendre son pays à L’UE (ou, plus exactement, de l’offrir). Les émeutiers demandent l’intégration du pays dans ce vaste "machin".

Le chef du Parti National-socialiste d’Ukraine (devenu "Svoboda"), Oleg Tyagnybok, a atteint la célébrité dès 2005 en lançant une pétition "contre la Juiverie organisée". Le service d’ordre de son parti continue d’arborer des brassards jaunes marqués, en noir, de l’insigne de la division SS Das Reich, celle qui s’était illustrée en brûlant vifs les femmes et les enfants d’Oradour-sur-Glane. Oleg Tyagnybok et les membres de son parti s’affichent avec morgue sous le portrait du chef collabo et criminel de guerre Stepan Bandera. Ils sont alliés avec l’organisation ouvertement nazie UNA-UNSO qui revendique, sur son site internet, le droit de "transformer les Youtres et les Russkofs en biomasse".

Le Front national s’est souvent illustré par ses liens avec des éléments fascisants, le plus médiatique de nos jours étant sans doute Dieudonné M’bala M’bala (Jean-Marie Le Pen est le parrain de sa fille). Toutefois, s’être lié avec le "Parti National-socialiste d’Ukraine" — même rebaptisé "Svoboda" — pourrait handicaper le travail de ravalement de l’image du FN, entamé par Marinette voici plusieurs années et lui faire perdre les plus raisonnables de ses militants.

Par ailleurs, il serait intéressant de voir comment réagiraient les militants souverainistes en apprenant que leur parti fricote avec des gens dont le but avoué est de renforcer l’UE en lui livrant leur propre pays.

Le 24 juillet 2013, le site officiel du Parti National-socialiste d’Ukraine ("Svoboda") a publié un article qui nous apprend que :

- un responsable de ce parti, Yuriy Levchenko, a rencontré à Paris Thibaut de La Tocnaye, chef de la propagande du Front National ;

- ils se sont mis d’accord pour renforcer les liens entre les deux partis ;

- les deux partis se sont mis d’accord pour créer une direction stratégique unique et organiser un régime nationaliste stable en Europe (si quelqu’un comprend quelque chose à ce charabia... ) ;

- Yuriy Levchenko a transmis à Marinette les félicitations d’Oleg Tyagnybok (celui de la pétition "contre la Juiverie internationale") ;

- les deux responsables sont convenus d’organiser de nouvelles réunions entre les deux partis.

Portfolio

Copie de l'article cité. En bonne place, le portrait de Stepan Bandera, dirigeant nazi et collabo, (...)

P.-S.

Alors, Marinette ! Pour l’Union "Européenne" en Ukraine et contre en France ? Intéressant programme.

Répondre à cet article

273 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | libéralisme-démocraties : Plan du site | Espace privé | SPIP